Medor-Hermes-WK-1
Pourtant j’aime les grosses montres d’hommes, au poignet fin d’une femme…

C’était en vitrine chez WK, le dépôt-vente de luxe, rue de la Place du Marché Saint-Honoré et je courais plus que je ne musardais. On va dire que je trottinais gaiement.

Je suis tout de même tombée à l’arrêt, truffe en l’air et patte de devant relevée, comme si une bécasse allait me voler dans les plumes.
Medor-Hermes-WK-2
Quand j’ai vu ce Médor si fin dont la pyramide centrale se soulève pour lire l’heure, patiné, vintage, ce cuir buriné brun qui en a vu d’autres, en double-tour, ces griffures du temps sur le métal… graou, j’ai eu très très envie de pousser la porte.

Je me suis contentée de lécher d’un peu plus près avant de reprendre ma route.
Medor-Hermes-WK-zoom
(c’est flou parce que j’avais les yeux humides)

Le soir, je n’en ai même pas parlé à Lancelot, mais je suis presque sûre qu’il a remarqué, sous ma coupe de briard, le regard de cocker triste que je lui lançais.

Anne

PS : bien sûr qu’il y avait aussi un Birkin :)
Birkin-Hermes-WK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s