Rien que toi, moi, nous…

"Tes trente ans, mes quarante, si tu crois que cela me tourmente. Ah non, vraiment… Saute-moi au cou, fais-moi quelques anglaises, et la raie au milieu. On a treize, quatorze ans à nous deux…" ;)

Ahhh Fred ! Je chantonne. Je rajeunis.

Lui, dès qu’il m’aperçoit, il se marre. Allez comprendre… J’étais pourtant en noir emmitouflée, avec des mitaines et deux sacs. Pas de kimono, rien de déjanté. J’arrivais dans la rue et il était hilare, comme si j’avais baladé un homard en laisse !

Quelques minutes de marche dans le froid plus tard, après que j’ai troqué mes nouvelles boots fourrées que j’aime d’amour contre des talons Rupert Sanderson et Fred déplié le trépied de professionnel qui se cachait dans mon sac numéro 2, offert par Paolo (le pied, pas le sac), nous étions confortablement installés pour un relooking en bonne et due forme.

Mais je vais trop vite…

Laissez-moi vous raconter où, quand, comment, qui, et pourquoi ce salon de coiffure improbable.

Quand on a un rendez-vous avec le coiffeur le plus couru de la capitale, de la France, de la Navarre, du monde, de l’univers and beyond, quand on est sa tête à coiffer officielle, c’est une sacrée pression. Pas question de le recevoir en pyjama dans ma tanière de vampire ! Il me fallait un lieu, une ambiance, de quoi l’inspirer.

A défaut de faire venir Catherine Deneuve dans la Cour Carrée du Louvre (problèmes de planning, mais j’étais à ça…), je décidai de l’amener dans la jolie boutique Lorafolk du Sentier, et de lui mettre sous le nez, en hommage à Peau d’âne qu’il adore, une chevelure couleur de soleil et une couleur de lune…

L’accueil enthousiaste, la chaleur, le côté intimiste, les étoffes, la musique pointue mêlée aux bruits de l’atelier… on était bien chez Laura et Quentin.

Pour l’occasion, j’ai enfilé une robe de veuve noire en cuir brodé de cristaux (j’ai pas osé jouer les mariées, je suis trop vieille). Laura m’a drapée de soie ivoire, on a même piqué la chaise tournante de la jolie Manon.

En découvrant le trépied qu’il a câliné, Fred a sorti ses yeux de cocker amoureux et fini de succomber sous mon charme de sorcière vaudou geek…

"Blablabli blablabla", nous revoilà au début de mon histoire, dans notre cabine-coiffure pas ordinaire, pour une coupe tout aussi improvisée que notre installation.

Cut by Fred, le retour !

Mon appareil dans les mains de Quentin, immobilisée par le sari camisole, je n’ai d’autre choix que de me laisser dorloter…

Et voilà un reportage qui se fait par magie et se tient plutôt bien !

J’entendais dans ma bonne oreille les schlaks et les zings des lames de ciseaux, je sentais les longs doigts de Fred tirer sur ma crinière, trancher dans le lard (il a failli me couper la carotide dans un excès de zèle…). Il parlait en même temps, il disait "non c’est pas fini…" et repartait à l’assaut, de plus en plus profond, rapide, violent presque, incontrôlable et possédé. Je gardais les yeux ouverts pour voir passer le vif argent à quelques millimètres de mes cils. Fred taillait dans la masse.

Ah ça pour papoter, on a raconté des conneries… puis le bruit du sèche-cheveux a pris le relais.

Evidemment que Fred filmait, bien sûr que je ne savais pas du tout à quoi ressemblait ma tête alors.

Le silence qui suit une coupe de Fred…

J’ai d’abord fait quelques pas, me suis devinée dans les yeux tendres de Laura, de Quentin, de Fred, repoussant le moment d’affronter un plus cruel miroir.

"Oh Mon Dieu… Je suis ROSELYNE BACHELOT !!!", me suis-je écriée spontanément face au champignon atomique qui avait poussé sur mon crâne.

Oups.

"Mais non Fred, c’est super, c’est beau, j’ébouriffe, j’aime, j’adore… Regarde, je suis Isabella Rossellini."

Trop tard. J’avais brisé son coeur d’artichaut.

Meuh non. Il souriait encore. Ouf !

On est sortis de notre bulle pour constater l’étendue du massacre…

Faut avouer qu’on avait un peu pris nos aises, de vrais squatters ! Pardon Laura.

Me suis rhabillée, ai enfilé un bonnet. "Ah tu vois Fred, ça va être super avec chapeaux, chapkas et autres couvre-chefs, cette coupe que tu m’as offerte" :)

Tout de même, notre bordel partout, c’est pas très poli… et Laura si belle, des bottes aux gants… Elle ne portait pas de gants, mais ses longues jambes dans ses bottes… Graouuuu !!!

Oui je me suis mise à 4 pattes pour prendre en photo les pieds de Laura. Les fetishoes comprendront !

Autant vous dire que le problème des mollilles, elle ne connaît pas (va falloir que je vous explique ça un jour, la mollille).

Et vous savez quoi ? Le bazar, mes cheveux qui voletaient en tous sens, et bien elle s’en fichait. Elle avait encore ce sourire que j’aime tant, celui qui illumine tout son visage, et les gens, et la pièce autour d’elle.

Elle est belle, elle pétille, Laura. Je soupçonne Fred d’avoir grande envie de tisser les fils d’or de ses cheveux en tresses savantes et chignons fous… une affaire à suivre.

Bon et moi j’ai la coupe de Christine Lagarde et Michard !

Enfin pas vraiment, mais c’était une improvisation totale. On était partis d’une photo de Jane Birkin et on avait dit qu’on tentait une frange. Il voulait garder la longueur.

Juste une FRANGE !

1,14 minutes plus tard, me voilà !

Tout coupé SAUF la frange… mais je crois que ça ne m’irait pas en fait. J’ai le front trop petit.

Après quelques jours d’expérimentations de différentes façons de les coiffer, on appellera donc définitivement ça la coupe "dans ta gueule", parfaite pour camoufler nez rouge et lèvres gercées.

Une fois de plus, Fred n’a pas pu aller contre sa nature : je lui ai demandé de me tondre, de me dessiner une tête de footballeur, je l’ai encouragé à se lâcher. Il a réussi à me faire mystérieuse et belle.

MERCI Fred ! Encore ! Encore ! S’il te plaît…

Lancelot aime. Ils sèchent en 3 secondes. Je me fais draguer par de jeunes et jolies créatures dans le Marais.

BREF, j’ai une nouvelle coupe de cheveux.

Anne

Liens et informations : 

Cut by Fred, le fabuleux blog de Fred

Avec sa version "Anne Short Cut" de cette aventure.

FredericBirault.com, son site plus pro.

Vous y retrouverez son book avec de superbes photos de Vanessa Paradis, Monica Bellucci, Mélanie Laurent… etc.

Plus de Fred sur Chic & Geek

Un énorme MERCI à Laura et Quentin :

Le site officiel de Lorafolk

Lorafolk sur Chic & Geek

LORAFOLK, boutique – atelier

Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 19h00

10, rue Beauregard

75002 Paris

09.50.23.81.94

38 réflexions sur “Rien que toi, moi, nous…

  1. Ping : Anne short cut | Cut by Fred

  2. Chris dit :

    Video vue sur Cut by Fred. Tu es la fée inspiratrice de l’homme aux doigts d’or. Ce court te va très bien. Et que j’aime vos délires !

  3. Il n’y a pas à dire, il sait couper les cheveux Fred! Superbe coupe et un vrai style. J’adore avec le bonnet.

    N.B. J’ai beaucoup aimé également le "Christine Lagarde et Michard".

  4. Que tu es belle! J’ai regardé cette vidéo samedi matin avec ton papa à la pharmacie, il est fier de toi, et il peut l’être!! Fred est très doué, mais je pense qu’il ne t’a pas élue sa "tête à coiffer" par hasard. Alors oui, on en redemande, on ADORE ces vidéos à couper le souffle (lumière, musique, ambiance et résultat bluffant) BRAVO à Fred, et wow! Anne!

    Je t’embrasse très très fort, j’ai des photos à te montrer (j’ai joué les reporters chez Marta!)

    PDC!!

    Cécile

    • Anne dit :

      Oh ma Chérie !!! Il faut que je t’écrive… Merci d’être passée pour moi dans la boutique. J’ai vu quelques unes de tes photos et elles sont magiques, comme toujours :)

      Gros bisous

      PDC !

    • Anne dit :

      Merci Shalima ! Ils sont un peu trop épais mais on très résistants (et heureusement avec les expérimentations de Fred ;))

      Quant au poivre et sel… j’ai dû m’y faire et j’ai carrément hâte qu’il blanchissent plus en fait…

    • Anne dit :

      Wahou ! J’aime beaucoup aussi, mais il avait déjà fait encore plus court et je me demande… Dommage qu’il n’ait pas ouvert son blog plus tôt : vous auriez pu voir le délire roux qui était vraiment impressionnant (mais bonjour la repousse !).

      On en a un aperçu ici :

      http://chicandgeek.com/prive/tete-a-coiffer/

  5. MrsB dit :

    C’est vrai que La garde du Effémy a le cheveux efficace. Rhô les Lagarde et Michard, quelle horreur ces cours de français à vous dégouter de la littérature, mais revenons à nos moutons, nos cheveux, tes cheveux Anne, cette coupe te sied à ravir.

    Je n’aime plus les cheveux longs, trop vu des trucs plats sans nerfs et les tiens sont d’acier de confier ta jolie bouille sans appréhension.

    Si seulement Fred vivait dans ma province, ici on a le droit à Gala des fifilles à mèches ou mode actuelle avec frisettes blanc mauve les jours de marché.

    • Anne dit :

      Ta Province semble bien attrayante, vue d’ici… exotique ;)

      Moi je rêve de cheveux longs ondulés blond bébé… mais c’est tellement plus pratique de garder le blanc qui galope… et puis Fred aime et mes cheveux sont à lui maintenant.

    • Anne dit :

      Ça c’est super gentil ! Je n’ai pas des mains d’artiste, loin de là, mais si je peux vous faire sourire alors voilà mon don. Je prends !

    • Anne dit :

      C’est joli hein ? Il est très fort…

      Mais bon je suis Albator : éborgnée de l’oeil droit par une mèche… ça permet de voir la vie différemment.

  6. Je vais me répeter mais au fond, je trouve que ça lui correspond bien, c’est tellement "cute" by Fred.

    Je trouve que c’est La coupe qui te va le mieux. Elle te fait cette fameuse "petite tête".

    • Anne dit :

      Oh oui ! J’aime cette idée de "petite tête", à la Fred… et ton jeu de mots, je suis ravie de le voir ici aussi !!!

  7. Si Roselyne Bachelot avait ta bouille et ta coupe, ses idées passeraient mieux lol.

    Normal que tu te fasses draguer par des p’tits jeunes, tu ressembles à une étudiante qui sort de ses cours ^^

    En tout cas, le court te va à délicieusement bien, te révèle même ! Merci Anne pour ces quelques lignes !

    • Anne dit :

      Merci Séverine pour ce commentaire qui me donne moins de rides d’un coup.

      En réalité, dans le Marais, ce sont plutôt les filles qui me regardent ;) Un petit côté androgyne dans cette coupe que j’aime beaucoup, et qui provoque des surprises…

    • Anne dit :

      Le mot est un peu fort, mais il est doux à l’oreille ;)
      C’est vrai qu’on part un peu (beaucoup) en vrille quand on est ensemble, mais y’a eu des résultats moins réussis que cette petite coupe trop facile à coiffer…

  8. Pas d’essayage, cette fois-ci?! Mais on ne perd rien au change. J’envie ta masse capillaire qui est devenu le terrain de jeu de Fred! Cette coupe te rafraîchit et ta mèche blanche t’illumine, trop de bol!

    • Anne dit :

      Bah un peu quand même… le manteau sur la photo avec Laura, puis cette robe de cuir noir que je porte dans la vidéo. Mais une fois enfilée, je ne voulais plus la quitter :)

    • Anne dit :

      Pourquoi t’en voudrais-je ? Laura est un ange blond…

      Et moi je trouve que les cheveux courts, bizarrement, c’est bien mieux l’hiver : révélation !

      L’été on a le temps de se faire des tresses, envie d’accrocher des plumes, on les laisse sécher au vent, etc.

      Avec ce froid, je sors avec un bonnet dont s’échappent juste quelques petites mèches folles du coup, et Fred m’évite 1 heure avec le sèche-cheveux (l’inconvénient de ma masse capillaire…).

      Espérons juste qu’ils repousseront bien ;)

      Bisous

      Anne

      PS : j’ajoute le lien vers ton concours beauté dans ton commentaire !

  9. Arggggghh mais t’es canon! Superbe cette coupe boyish poivre et sel, j’espère qu’ils seront encore comme ça tes cheveux à mon retour!

    Moi qui cultive la tignasse brune en cascade, ça me donne envi de tout couper!

    Je vais attendre d’être à nouveau happée par la vie moderne, parce que là où je suis ( au Laos depuis quelques jours), l’heure est au calme et au recueillement presque bouddhiste, au pays des artisanats textiles. Gros bisous ma fée et on se voit pour les fêtes!

    • Anne dit :

      Ils repoussent déjà par l’intérieur j’ai l’impression : ça gonfle, c’est un vrai champignon ;)

      Tes cheveux d’ébène sont sublimes en cascades, mais si tu as envie, je te promets une cut by Fred quand tu voudras…

      Recueille-toi bien et reviens vite bercer de ta voix magique mes vieux os.

      Bisous

  10. Ping : Headbands – Lorafolk x Tara Jarmon | Chic & Geek

  11. Ping : Love is in the Hair | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s