Loewe SS 2013 – Pass Backstage !

Pensiez-vous réellement que j’avais zappé la semaine de la mode parisienne ?

Je me suis repue des vidéos de Garance, j’ai regardé en live depuis mon salon le graphique et fantastique show Louis Vuitton dans la Cour Carrée du Louvre (à vol d’oiseau, j’étais pas si loin…), attendu nerveusement celui de Miu Miu (catastrophique), respiré l’air imaginaire des immenses éoliennes Chanel au Grand Palais aux pieds desquelles se promenaient les silhouettes sublimes et pures d’un génial Karl Lagerfeld… j’ai aimé Saint-Laurent, perplexifié Dior, snobé Stella et applaudi Chloé… mais je n’étais nulle part.

Ou plutôt si !!!

Le samedi soir, quand les nuages se sont fendus pour laisser la lumière crépusculaire et une relative douceur envahir Paris, armée de badges et cartons, j’étais conviée au défilé LOEWE :)

Ceci devient une tradition (Loewe sur Chic & Geek) et j’en suis très heureuse.

Une fois encore, en deux articles, coulisses et salle, je m’en vais vous montrer les exploits accomplis par cette illustre Maison ibère, vous conter la soirée de Rocinante, Don Quijote, et Sancho Panza – Mission Fashion Week.

19h, Boulevard Saint-Germain.

En entrant dans les backstages, pourtant une heure avant le spectacle, des mannequins sur leur 31 nous attendaient, make-up et coiffure en place, rien qui ne dépasse, beautés sophistiquées, l’oeil fier de danseuses de flamenco, la stature de guerrières parées d’Amazona

Rassurez-vous, il restait quelques retouches à faire et une armada de coiffeurs et maquilleurs en ordre de bataille.

Face à ce déploiement de troupes ennemies dans la grande salle aux plafonds hauts, j’étais désemparée il y a encore 6 mois. Pas cette fois !

Car j’avais eu le droit et l’honneur de choisir ma dream team et les deux acolytes à mes flancs étaient des snipers.

Qui aurait crû qu’ils venaient de faire connaissance en observant Fred qui filmait Eudoxie qui croquait…

…une fille aux lèvres rouges qui buvait avec une paille derrière un artiste super stylé (Fine Moustache a pris la place de Big Moustache) qui coloriait les paupières d’une autre qui fermait donc les yeux sur ses rêveries du moment tandis que je les prenais en photo, hein ?

Si ce n’est pas de la super organisation improvisée !!!

Et tout fut aussi simple : je repérai une Marilyn gracile recroquevillée dans un coin…

Je zoomai sur son tatouage de tête couronnée pendant qu’elle tweetait probablement que Fred était dans la citadelle à toutes ses copines (il est célèbre)…

Pas besoin de prévenir Eudoxie. Déjà derrière moi, assise sur une marche avec vue sur la scène, en quelques secondes elle capturait la voluptueuse bouche en coeur de notre proie commune.

Synchronisés je vous dis !

Alors les filles pouvaient bien nous transpercer de leur Beauté insolente, jouer l’esbroufe en répondant aux interviews de Vogue TV tout en posant pour L’Officiel, sans lâcher des mains les réflecteurs d’une lumière implacable sur leurs visages frais et dispos après quatre semaines de marathon catwalk et 3 grains de riz dans l’estomac… On les aurait !

Impressionnant tout de même, cette nonchalance avec laquelle elles évoluent, insensibles aux objectifs qui les traquent sans relâche.

Je les laisse en paix quelques minutes.

Un rapprochement naturel et fascinant semble s’opérer entre les 2 artistes de mon équipe… ils s’apprivoisent ils complotent ils s’aiment déjà. Je suis un génie machiavélique !

On est même tentés de recruter un quatrième mousquetaire quand on voit apparaître cette super héroïne kawaï manga :

Mais en fait non ! (Dommage, elle avait les slippers Miu-Miu…)

Passons à un autre rayon jusqu’ici injustement ignoré : les vêtements ! Plus précisément d’abord, les matières.

Car le domaine d’expertise de Loewe, nul ne l’ignore maintenant, c’est le cuir. Or là, quelle que soit la température ambiante, nous venons voir une collection d’été… Si j’ai une soudaine envie de cape fourrée, parfaite veste en peau ou boule de poils roses de la collection hiver 2012-13 actuellement en boutique, c’est un autre défi de travailler le cuir à porter quand tout le monde a envie de voile de coton sous le soleil d’Hispanie.

Alors, il nous a préparé quoi, Stuart Vevers, le créateur du PAP Loewe depuis 2007, ancien collaborateur de Marc Jacobs chez Vuitton, entre autres faits de guerre ?

Rapprochons-nous des portants et soulevons les housses pour découvrir un peu les trésors camouflés…

Mamma Mia, je suis toute retournée !

Du cuir tressé, embossé, découpé au laser, de la dentelle de fils de cuirs sur tulle, des entrelacs de napa, des fleurs, des oiseaux, des galons, de la souplesse inattendue, une légèreté qui tient du miracle… c’est fou. Ça pèse un gramme, c’est aéré et aérien, doux au toucher… on a envie de tout embarquer.

Vous vouliez un tee-shirt ? En voilà un :

Evidemment, je ne suis pas la seule sur ce coup :

Un blouson noir mais féminin ? Une version du sweat à capuche pour sang royal ?

J’aperçois un vieux treillis camouflage… je découvre la plus merveilleuse des vestes-chemises, en veau velours kaki imprimé d’un motif militaire de loin, romantique de près.

C’est un coup de foudre. Je vais l’attendre pendant le défilé, mon treillis fleuri !

On a les mannequins, on a les vêtements… je cherche le mode d’emploi :

D’accord.

Ajoutons les accessoires élégants, des chaussures vertigineuses…

Pour reconstituer le puzzle, on a même une fiche par poupée :

Tout y est.

Allons les filles, toutes en culotte et plus vite que ça… la chaîne de montage est en place.

Abracadabra !

Sous vos yeux ébahis voici deux looks sexy en diable prêts à affronter la foule des invités qui se pressent de l’autre côté.

Quand les mannequins se reluquent en souriant backstage, on peut déjà sentir que ce sera un succès.

J’abandonne la troupe prête à marcher droit et embarque mes deux complices hors de cette étuve effervescente, dans la grande cour illuminée, pour y deviser.

Entre cigarettes et confidences, nous débriefons la première étape de notre périple et nous accordons sur la proclamation d’une victoire, puis passons à des sujets plus… personnels.

La lueur des bougies et le calme de notre retraite sont propices aux réflexions sur la danse indienne et la souplesse des membres de Shiva (non je ne divulguerai pas les images de la démonstration par Fred de sa secrète parade amoureuse plus efficace que la botte de Nevers !)

Mais ce que je peux vous montrer en revanche, c’est le travail de notre petite chérie d’illustratrice ! Elle m’épate chaque fois. Ses dessins du jour n’ont été rien de moins que publiés dans le HuffPost… parce qu’elle le vaut bien.

Les backstages Loewe en 6 croquis d’Eudoxie : tout devient soudain calme et serein, c’est magique.

Vous verrez ceux du défilé, si vous êtes patients, dans mon prochain article.

Les plus pressés peuvent cliquer sur les liens que je vous donne en bas, dans un élan de générosité ;)

Et puis zou ! Je vous colle aussi une preview en vidéo trop réussie de Fred histoire de finir par une gourmandise…

… to be continued.

EDIT : la suite est en ligne, le maravilloso défilé LOEWE

EDIT : je peux enfin vous parler de notre d’Artagnan en embuscade. Il avait disparu des radars et nous nous inquiétions, mais il a mené une mission incroyable en solitaire !!! Ses images des backstages sont là et j’en ai frémi de bonheur !

Anne

Liens :

Le défilé Loewe Spring Summer 2013

- filmé par Fred pour CutbyFred

- croqué par Eudoxie pour le Huffington Post et puis plus précisément, en dessins parfaits chez elle ici : l’Armée Loewe !

- Backstages par Le Marquis de Lannes

Site Officiel Loewe

17 réflexions sur “Loewe SS 2013 – Pass Backstage !

  1. C’est trop beau!! tous ces cuirs, mon Dieu, j’aurais fait un malaise… Et les maquillages et les coiffures sont sublimes. Je ne parle même pas de notre jolie Eudoxie, à croquer comme toujours, surtout quand elle croque ;-)

    Je fais un saut à Paris vers le 20 octobre, tu serais partante pour un p’tit café ??

    Gros bisous!

    • Anne dit :

      Désolée d’avoir mis tant de temps à te répondre : oui oui oui ! je t’ai envoyé un mail :)

      Bisous

      Anne

  2. Magali dit :

    Grâce à vous et à Eudoxie, je deviens incollable sur Loewe dont j’ignorais tout jusqu’à présent !

    Si les dessins d’Eudoxie sont comme toujours parfaitement croqués, votre prose est comme à l’accoutumée délicieuse. Je me régale à chaque fois !

    • Anne dit :

      Merci ! Des heures de travail… presque autant que pour broder un tshirt avec du cuir^^

      Mais Eudoxie c’est différent : elle fait tout paraître facile et évident.

  3. Sublime ma poupée…

    C’est plus rigolo avec toi les backstages défilés … !!

    parce que sinon qu’est ce que y’a comme CO……..N…..SS…..S dans ce mileu !! sérieusement!

    Merci

    • Anne dit :

      Hé hé… La prochaine fois, on foutra un peu de bazar, histoire de s’amuser… On pourrait organiser une course poursuite avec obstacles, la salle s’y prête !

      Je parie que je te sème :p

      Bisous Chat

  4. Eh ma chouchou! Je ne t’avais même pas laissé de message sur ton sublime article! Shame-on-me! Merci pour ce défilé trop beau. Plus j’y pense plus je trouve que c’était le plus HOT de la fashion-week. La plupart des autres collections s’adressent à des cyborgs intergalactiques. Mais pas à des jolies filles à la peau de lait et la bouche rouge. Je suis pour l’ancien Régime, halte au constructivisme.

    • Anne dit :

      Mais tout à fait : halte !!! Tu me ferais dire n’importe quoi.. je rallie ta cause, quelle qu’elle puisse être, du moment que ton panache est blanc.

      Et carrément c’est mettable… et sexy ! le côté militaire.. c’est pas à toi que je vais dire que ça a du charme.

      Je veux cette chemise et je t’imagine très très bien dans tout !!! Tu fais une taille mannequin de toutes façons, veinarde :)

      Tiens le manteau noir en dentelle et transparence dont sortait la longue jambe blanche… tu serais divine avec !

  5. MrsB dit :

    Je veux du cuir dentelle et encapuchonné

    Je veux un chignon de madone des wagons lits

    Je veux une bouche en fraise tagada

    Je veux être une longue sylphide diaphane

    Je veux du rêve et des bracelets à chaque poignets

    Je veux des amis aussi talentueux que beaux

    Mais ce qui m’amuse et me fascine vraiment, mais vraiment, mais vraiment de vraiment ce sont les prosaïques prises de courant en arrière plan d’une photo…

    Nobody is perfect

    • Anne dit :

      Je voudrais t’offrir tout ça…

      C’est amusant que tu parles de cette image précisément car elle a été le sujet d’une discussion avec Paolo.

      J’aurais pu virer les fils en photoshopant, je le fais souvent.

      Mais là ils racontaient une histoire, étaient les indices de l’ingénierie en coulisse. Il fallait les laisser, mieux, les mettre en avant.

      C’est pas un arrière plan : tu as capté l’essentiel de l’image et son sujet pourtant pas évident. t’es fortiche !

  6. C’est sublime Anne, comme toujours ! Eudoxie et toi vous formez vraiment une équipe d’enfer !

    Je viens ici souvent, mais j’ai tellement de boulot et je suis souvent en déplacement ce qui fait que je ne prends pas le temps de laisser des comm’…

    Il faut que je me rattrape !

    Des baiseres jolie Anne !

    • Anne dit :

      Merci Stéphanie ! (ou devrais-je t’appeler Audrey ??? c’est si confondant cette ressemblance.)
      Ne t’en fais pas si tu n’as pas le temps de commenter, je comprends parfaitement. Je suis juste super contente de te retrouver :)
      Bisous Princesse.

  7. Ping : Loewe Hiver 2013 – Pass Backstage ! | Chic & Geek

  8. Ping : Live Drawing on iPad by Eudoxie | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s