Motché Paris-Lima, bijoux de soleil

Les trésors des Andes à portée de ma main tendue. Un lama passe…

Lorsque Anouck est entrée, elle a passé sa main dans ses cheveux blonds doux de bébé et j’ai vu briller à ses oreilles deux disques d’or martelés.

C’était ma première rencontre avec les bijoux Motché Paris-Lima, un rayon de lumière furtif, fragile et pur.

Plus tard, elle m’a parlé de son amie Carole et conté, telle une Schéhérazade parée de vermeil, l’histoire de ses bijoux, son voyage… une aventure palpitante à partager avec vous.

J’ai pensé Tintin au Temple du Soleil, les Fabuleuses Cités d’Or, Frida Kalho, la Maison aux Esprits, un lama pas content qui toujours faire ça, Charles Baudelaire… Puis je n’ai plus pensé, mais écouté, simplement.

Carole Fraresso est chercheuse. Attention, pas seulement chercheuse d’or comme dans Lucky Luke, non, elle est plus savante que le professeur Tournesol !

En 2007, elle soutenait sa thèse de doctorat en Archéomatériaux – spécialité métallurgie andine – sur "l’usage du métal dans la parure et les rites de la culture Mochica (150 – 850 ap. J.-C.)".

Durant ses études, entre les fouilles au pinceau sous la poussière des âges, les plongées en apnée dans les réserves de musées, des heures à la bibliothèque… elle est tombée amoureuse de son sujet. C’était à craindre, et à souhaiter.

Alors, elle est restée au Pérou. D’observatrice, enquêtrice de l’Histoire, elle est devenue artisane, puis artiste. Elle a fait revivre des techniques oubliées, séculaires, ancestrales, re-fabriqué les outils nécessaires disparus, formé des techniciens locaux surdoués à des méthodes d’orfèvrerie précolombienne… et dessiné, avec une sensibilité et une imagination nourries de mythes et légendes, des parures de princesses ethniques, pour les musées, et pour les femmes d’aujourd’hui, pour nous.

Nous y voila : en 2010, elle avait lancé sa marque, MOTCHE PARIS-LIMA.

Chaque bijou a une histoire, porte en lui un héritage, est singulier, rutilant. C’est comme si elle avait apprivoisé les rayons : certains transpercent, d’autres caressent en douceur. Il en est qui éblouissent, d’autres qui émeuvent. Tous unis, ils forment la lumière de la vie, qui court, flamboie.

Sa collection est belle, si vous saviez…

Et elle aussi !

Réalisées avec minutie et amour, ces boucles, je les imagine sur les tapis rouges, magnifiant des robes du soir Couture, portées par les Etoiles…

Ou bien un morceau d’or à mon cou, mon bras, vos doigts, chaque jour. Pourquoi pas ?

Je m’en vais vous montrer un aperçu de la production de Carole, dans cet article. L’intégralité, je ne pourrai pas, mais vous propose d’aller visiter la page facebook, avec des albums photos de créations et ceux d’inspirations, une invitation au voyage immobile.

Pardonnez-moi donc si mon écriture est maladroite aujourd’hui, c’est que je reviens de loin !

Précieux et métissés, en or, argent, vermeil, cuivre ou alliages, sertis de coquillages, pierres précieuses, intégrant des éléments naturels, bois, alpaga… les créations de Motché sont de petits trésors de savoir-faire authentique et virtuose.

Tout ceci dans le respect de l’humain, avec la préoccupation de toutes les implications sociales ou environnementales, dans des ateliers joyeux. Carole et Armando, les Maîtres du Temps qu’ils remontent à loisir, pour nous raconter en relief la seule chose qui dure vraiment : l’Art qu’on porte sur soi, la Beauté des Andes.

L’histoire, par Anouck, était plus longue, ses explications plus claires et son implication dans le projet totale : à Paris, elle s’occupe de la communication de son amie exilée, cherche des points de vente…

Hummm… Que diriez-vous de White Bird ? Stéphanie ne pourra que craquer face à pareils objets.

Mercredi, déjà ? On se pare de lumière, en enfilant une manchette. Demain soir ce sera la lune en boucles d’oreilles… et à la fin de la semaine, nous croulerons sous le poids du métal, telles des Rascar Capac réveillées du sommeil éternel.

Mais commençons léger :

Même s’ils ressemblent à des pièces de musées, les bijoux de Carole sont plus que mettables, ils sont désirables et faciles, chics !

Punky B., notre Pocahontas blogosphérique, devrait craquer. Elle ne serait pas la seule…

Je vous laisse donc découvrir Motché Paris-Lima, et je vous propose, dans un futur proche, d’aller caresser le métal moi-même, de faire un reportage avec la collection portée, par des visages familiers.

Une dernière salve de visuels parce que je n’arrive pas à choisir dans le catalogue, et on se retrouve bientôt.

En bonus une avec son histoire… à agrandir :

Anne

Liens :

Motché Paris-Lima (en construction)

Page facebook avec plein d’images en albums à regarder, à aimer, à rêver.

EDIT : un article dans le journal Sud-Ouest, découvert par The C’s Touch, qui nous en apprend plus sur Carole.

Une réflexion sur “Motché Paris-Lima, bijoux de soleil

  1. lalectrice dit :

    Oh Anne, je suis époustouflée, émue! Merci, merci… j’ai vu l’histoire par tes yeux, et elle est très jolie. à bientôt.

    • Merci à toi… tu m’as apporté le sujet à domicile, un vrai cadeau !
      J’avais tellement peur de te décevoir. Je suis rassurée.
      Bisous

  2. Quelles merveilles! Oh Anne, quelle trouvaille tu as là!! L’eldorado à portée de rêve! Merci! Je garde l’adresse précieusement.

    • Vrai ? Ton avis vaut aussi de l’or Isabelle !!!
      Maintenant il faut trouver des points de vente en France, qu’on puisse essayer, caresser, passer commande… Tes idées sont bienvenues, évidemment.

  3. Carole Fraresso dit :

    Chère Anne,
    Ton article sur notre travail, passion ou folie…(aussi peut-être) m’a beaucoup touchée, tellement vrai, juste et frais.
    Je tenais à te remercier personnellement en mon nom et celui d’Armando (à qui, bien sûr, j’ai fait suivre ton article).
    Au plaisir de te rencontrer, je l’espère. Et Merci, encore.
    Carole Fraresso.

    • Chère Carole,
      C’est moi qui te remercie ! Un sujet pareil ne sonne pas tous les jours à ma porte ;) J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les belles images de votre collection… et l’histoire qui l’accompagne ajoute au charme des bijoux.
      Continue surtout !!!
      Bravo à toi et à Armando.
      Bisous
      Anne

  4. super dit :

    Waouahhh!

    Quel beau travail,je suis complètement sous le charme des ces bijoux!
    Où puis je les trouver en boutique?
    MERCI pour cette découverte!
    ,

    • Pas encore en boutique, désolée… mais tu peux toujours contacter Carole via son site ou facebook pour lui demander.
      Et puis elles commencent à chercher activement des points de vente en France, donc ça devrait arriver très vite.
      Je vous tiendrai évidemment au courant.

  5. Anne ! quelle découverte !
    Je suis passionnée par cette culture et ces bijoux sont superbes !
    Et merci pour ces photos d’une vraie archéologue au travail ! Je rêve de participer à un chantier de fouilles !
    (Et merci encore pour ta gentillesse et ta fidélité, et tu es vraiment adorable !)

    • Merci pour ton commentaire :)
      Oui j’ai eu l’impression moi aussi d’être une chercheuse devant une pépite en découvrant les bijoux de Carole !
      C’était un sujet en Or.
      Bisous
      Anne

  6. Oh les bijoux de Princesse!!!! Loin du Walt Disney, des bijoux de princesse des montagnes. Lourds, signifiants, martelés, superbes. Et ce lion/masque/doré/tissé posé sur une table, qu’ez ce que c’est? C’est fabuleux!!! En tout cas, je suis raide dingue de la puissance de ces objets. Je souhaite que tous les rachéologues deviennent joailler pour nous transformer soit en Néfertiti, soit en princesse barbare, soit en Brunehilde, soit en reine Afghane.

    • OUi oui oui à tout ce que tu dis !!!
      Toi tu as de la veine, tu peux le faire, en dessins, et même animés (merci de m’avoir croquée ce week-end…).
      Mais une séance de voyage dans le temps en bijoux et costumes, je te suis quand tu veux, de l’Egypte à la forêt de Brocéliande.
      Bisous

  7. Gautier Brigitte dit :

    Bonjour Anne,

    Par l’intermédiaire de ma belle-fille Stéphany, je connais bien Carole et je suis une cliente passionnée par ce qu’elle a déjà crée.
    Toutes mes félicitations pour ce superbe article. Carole m’avais raconté son aventure avec les explications à l’appui et je me suis régalée à relire cette passionnante histoire et regarder de nouveaux toutes ces merveilles grâce à vous.

    Je souhaite qu’elle trouve très vite des points de vente à Paris, en attendant, j’aurais aimé faire connaître son site à plein d’amis qui n’ont pas facebook, alors comment faire? Avez-vous une idée?

    Encore bravo,

    Amicalement, Brigitte

    • Bonjour Brigitte,
      Je suis vraiment contente que l’article vous ait séduite.
      Pour partager l’univers avec vos amis, je peux vous proposer de leur envoyer directement l’article en leur disant de cliquer sur ce lien :
      http://chicandgeek.com/mode/motche-paris-lima-bijoux-de-soleil/
      et vous promets d’en écrire d’autres dans l’avenir pour approfondir le sujet.
      Il me semble aussi, que même sans être loguée, sans avoir de compte Facebook donc, on peut voir les albums et la page de Motché Paris Lima…
      Je demanderai plus d’informations sur ce point à Paolo, mais faites tester à vos amis ce lien :
      http://www.facebook.com/pages/Motch%C3%A9-Paris-Lima/108394469225330
      Et puis très vite, le site de Carole sera construit et sa collection en ligne sur
      http://motche.com/
      J’espère avoir pu vous aider et vous avoue que je suis jalouse de savoir que probablement un pendentif ou des boucles d’or façonnées par Carole brillent à votre cou ou vos oreilles ;)
      A bientôt j’espère sur notre site.
      Anne

  8. The C's Touch dit :

    Bonjour,

    Quelle merveilleuse découverte … je reste sans voix. Impatiente je me suis jetée vers leur site qui n’est pas encore marchand. Et puis, merci Google, je suis tombée sur un article du Sud-Ouest (bien moins bien écrit que le tien d’ailleurs) qui indique une boutique vendant quelques uns des bijoux …. à Mont-de-Marsan, la jeune fille en étant apparemment originaire.
    Joie dans mon corps, j’habite dans le Sud-Ouest et je pense que je vais lors d’un prochain déplacement faire une étape dans les Landes.
    Je peux mettre le lien pour celles et ceux que ça intéresse ?

    • Evidemment !!! Tous les liens qui ont un rapport de près ou de loin avec les articles sont bienvenus !
      Je ne savais pas pour ce point de vente et c’est une très bonne nouvelle…
      Tu feras partie des quelques heureuses élues à porter ces pièces de collection donc… je suis jalouse ;)
      A Paris, il n’y a que les bijoux chez Anouck, pour montrer aux professionnels pour l’instant, mais très vite il y aura des points de vente. Je les ajouterai au tien !
      Merci !!!
      Bisous
      Anne

    • cheap shop dit :

      Bonjour,
      Les bijoux seront en effet disponibles fin mars début avril à Mont de Marsan .
      Avec Carole, la créatrice ( et accessoirement ma p’tite cousine…) nous peaufinons la mise en place de ces merveilles.
      car ce sont des merveilles !! et je voudrai leur donner la place qu’elles méritent dans ma modeste échoppe ..

      Au plaisir de vous recevoir et de partager ces parures de princesse des temps modernes .
      Patricia

    • C’est super !
      Si vous avez des images de la boutique à m’envoyer pour qu’on puisse voir les bijoux présentés, je les ajouterai volontiers à l’article…
      J’espère que le stock sera vite épuisé ;)

  9. Ma chère Anne, j’ai un peu tardé à aller découvrir cette marque de merveilles dont tu me parlais! Alalala, ça fait rêver! On s’en reparle aussi vite que possible! (disons demain!) bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s