Haute-Couture SS 2012 : Divine Caroline

Fashion Week Haute-Couture, un final de ballet aérien… que pour vos yeux.

Vous le savez, sur Chic & Geek, on aime à partager nos coups de coeur, à suivre des créateurs ou des marques, à s’acoquiner avec des boutiques…

Vous ne serez donc pas étonnés, et même plutôt ravis j’espère, d’avoir des nouvelles d’une créatrice rencontrée à sa présentation pour l’hiver dernier, puis retrouvée à travers un portrait : Caroline Seikaly.

Même si je n’ai croisé qu’une fois Caroline, peut-être à cause de ses robes féériques, de sa beauté qui irradie, de son sourire craquant ou d’un bouquet de pivoines, j’ai l’impression de la connaître, et je l’aime comme une amie (quelque part entre réelle et imaginaire).

L’an dernier, j’avais trouvé que ses robes étaient magnifiques, plus encore dans le mouvement, et tenté de vous transmettre ça

Il me semblait qu’on était dans le red carpet plus que le prêt-à-porter, la Haute-Couture. J’avais raison. Elle habillait déjà les stars !

Cette semaine, j’ai reçu le catalogue de Caroline pour l’été 2012 et c’est durant la fashion week Haute-Couture justement qu’elle a décidé de le diffuser. Elle est passée avec évidence et désinvolture au sur-mesure… Son atelier et sa maison de globe-trotteuse ont pris leurs quartiers à Beyrouth, un retour aux sources.

De sa dernière collection, je vous dirai qu’elle est inspirée de la danse, plus précisément un hommage à Isadora Duncan, dont elle porte le prénom.

Isadora par Caroline, c’est la grâce aérienne, les volutes, les plissés, l’air engouffré, la poussière d’étoiles sur les épaules dénudées.

Difficile de rendre le mouvement en images arrêtées… Pourtant, j’ai eu l’impression que les photos de son catalogue, comme celles de la Gazette du Sorcier, bougeaient, imperceptiblement.

Le plus simple est bien souvent le plus compliqué…

Caroline est douée pour feindre la facilité, ses tombés parfaits, ses coupes et ses découpes savantes fluides, ses matières vaporeuses ou dentelles arachnéennes.

Ainsi paré, le corps est libre de bouger, la pudeur au placard, la danse des 7 voiles peut commencer.

Je vous propose donc de découvrir la totalité de cette collection féérique ici et maintenant, voilée dévoilée, en envolée, si légère.

On en reparle après.

Pour terminer, un récapitulatif en vignettes (cliquez pour agrandir).

Le bonheur que ce doit être de se sentir presque nue bien que vêtue de lumière, de jouer avec le volume, libre dans l’air d’été… J’entends déjà la musique, cristalline et douce coulant sur les soies roses, soudain rythm & blues faisant frissonner la longue jupe du soir teintée de violet profond, rock en Dentelle Solstiss courte, contemporaine déjantée imprimée colorée.

Vous me direz quelle musique vous avez entendue ? Je suis curieuse.

Des défilés de la semaine, vous trouverez l’essentiel et l’exhaustif dans tous les bons magazines, sur de nombreux sites de qualité…

Caroline est plus rare, mais non moins douée, et j’ai la vague impression d’avoir tissé avec elle une étoffe particulière, un fil ténu sur lequel sa ballerine en équilibre danse, qu’elle m’est réservée (ou presque), que je suis, moi vaine ombre obscure et taciturne, la reine mystérieuse de sa pompe nocturne.

La saison prochaine, elle défilera probablement ! Je vous promets de vous emmener.

Quelques images, en rappel

une révérence et je m’éclipse, sur la pointe de mes précieuses chaussures.

Anne

Informations et crédits :

Catalogue ISADORA 2012 par Caroline Seikaly

Photographer : Lucian Bor

Make-up : Maniacha (B4 agency)

Hair : Deki Kazue

Model : Bianca O’Brien (IMG)

Shoes : Larare

Le site de Caroline Seikaly

A relire pour en savoir un peu plus, son portrait, Caroline Seikaly Chic & Geek

Une réflexion sur “Haute-Couture SS 2012 : Divine Caroline

  1. Chris dit :

    J’ai entendu la musique d’une pluie d’étoiles délicates venues se poser tout doucement sur la mousseline, ainsi que le « splash » de couleurs vives se déposant avec bonheur sur de la soie.

    • Merci ! j’ai entendu le splash en te lisant et aussi retrouvé le mot que j’avais cherché tout au long de l’écriture.. mousseline, bon sang mais c’est bien sûr !

  2. Tu me fais rire! … La gazette du sorcier… Je suis sûre que le photographe est à 1000 lieues d’imaginer ce à quoi tu as pensé en voyant les virevoltes des mannequins! Très jolie collection! Un faible pour les robes imprimées et pour les chaussures Larare qui accessoirisent gracieusement les tenues.

    • Le photographe peut-être… d’autres aussi… mais Caroline a lu Harry Potter, elle nous l’a dit, alors je suis certaine qu’elle au moins aura compris. Elle et toi, ça me va ;)

  3. clara dit :

    .. non moins fluide et légère votre plume pour lui rendre hommage, critique talentueuse pour une créatrice de talent !

  4. Après black-swann et isadora, la prochaine collection sera t’elle Loïe Fuller, ou Pina? Il me semble que la danse s’attache irrémédiablement aux pas de notre créatrice. Une danse légère et transparente. Pailletée, perlée. Oui j’ai été très inspirée par ces photos, et il se peut que pour elles je ressorte mes pinceaux

    • Je rêve que tu le fasses… tes dessins dansent, même quand ils ne sont pas en vidéo, on sent la légèreté des pinceaux, la grâce délicate de tes doigts de fée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s