Marc, mon Amour

Pour Marc Jacobs et moi, sur notre arc-en-ciel, plus dure serait la chute… et j’appréhendais le défilé à Paris, Louis Vuitton.
J’avais tort, Bernard Arnault raison : « Sky is the limit ».

C’était hier, c’était en février…

Lors de la fashion week de New-York, je fondais littéralement d’émotion en retrouvant le Marc Jacobs que j’aime, celui du vintage rétro revisité.

Ma review de son défilé fut dithyrambique et j’exhalai presque mon dernier souffle, paupières mi-closes, devant son tomber de rideau (pathétique).

Les silhouettes de femme enfin, la longueur mollets, les épaules douillettement recouvertes, l’allure de star d’Hollywood mais le cheveu en pagaille et les lunettes sur le nez, détails auxquels s’identifier… c’était moi !

Soudain, au détour d’un projecteur, apparaissait le manteau magnifique de Daisy chez Gatsby, bordé de fourrure, années 20.

Je m’emballe encore à l’évocation de ces images.

Il avait retrouvé la grâce.

Ce défilé « Over the Rainbow » contenait tout ce que j’aimais et plus encore, ce que je désirais sans le savoir.

What’s next ?

Pour Marc et moi, sur notre arc-en-ciel, plus dure serait la chute… et j’appréhendais le défilé qu’il préparait quelques jours plus tard, à Paris, pour Louis Vuitton.

J’avais tort.

Bernard Arnault avait raison.

Entendu dans le fameux documentaire de Loïc Prigent, B. A. donc, à propos de Marc Jacobs :

« The sky is the limit » (with a french accent so cute pas piqué des vers)

J’ai regardé le défilé en direct live à l’époque, Louis Vuitton Fall Winter 2010 2011, et je ne vous en ai pas parlé.

Pardon. Mais c’est trop dur parfois de TOUT vous dire…

On ne partage pas impunément en public ses plaisirs solitaires… (Quel pied d’enfer !!!)

Laissez-moi vous le raconter maintenant, avant d’en redécouvrir les trésors dans la campagne de publicité qui vient de sortir dans la presse :

Autour d’un bassin rond duquel jaillit la source intarissable du génie de Marc, les Grandes Eaux de Versailles autrement dit, sont installés les apparatchiks du monde de la Mode, un peu blasés, toujours affûtés pourtant, appareils photos ou iphone en mains, prêts à twitter.

Pile à l’heure, Laetitia Casta apparaît, ouvrant la marche.

Pure, blanche, désirable, elle est la substance et la promesse de l’érotisme qui va habiter ces quelques minutes.

D’autres femmes la suivent.

La poitrine en avant, la taille affinée et les hanches libres, elles avancent d’une démarche chaloupée et tournent à vous en donner le vertige autour du bassin qui s’excite et bouillonne.

Mais ce serait trop facile de réduire la sensualité à une dentelle noire ou un décolleté, si généreux soit ce dernier…

Une jupe en cuir et trois couleurs, c’est deux de trop ou plutôt 10 autres, manquantes, rêvées, qu’IL nous donne à désirer.

D’impeccables cols Claudine d’esprit bourgeoisie de province (sage donc sexy+++)…

Une allure altière, féminine à l’excès.

Où l’on comprend qu’une cheville nue est plus évocatrice et puissante que ces longues jambes en bas nylon, maigrichonnes de sauterelle, que nous rêvons d’avoir (Vous aussi ? Moi oui, bien sûr, évidemment !).

La femme Vuitton de cet hiver est en chacune de nous.

Elle met en avant ses atouts et sublime ses défauts pour en faire des coussins douillets.

Sa longueur me convient, j’endosse sa veste, j’adhère à son esprit.

Surtout, j’admire, béate, encore et encore, l’évidence de Marc Jacobs, la simplicité retrouvée.

Les pieds dans des chaussures à nœuds plats qui feront date, que nous convoitons déjà de site fashion en blog de mode.

(ok, je vous ai mis aussi quelques sacs au passage, pour le plaisir et boucher les trous… et je n’ai pas trouvé la version plate, la plus chic)

Pourtant elle est presque banale cette idée d’un nœud sur le pied, ancienne, reprise maintes et maintes fois…

Mais reprendre ne suffit pas à Marc.

Quand il le fait c’est pour parfaire, même ce qui nous semblait ne pas pouvoir l’être, que ce soit l’élégance de Grace Kelly ou le sex appeal de Sophia Loren…

Il parfit donc, à la perfection, jusqu’au bouquet final.

On attendait une jeune sylphide inconnue pour clore le bal, mais voilà… Elle Mac Pherson en personne, le come back !

Elle, un emblème de toutes les femmes réconciliées, belle et sobre et chic, fragile et forte, assurée rassurante, une mère, comme Laetitia, comme celle, vulgaire se plaît-il à le rappeler, de Marc, qu’il honore cette année, qu’il retrouve admirablement…

Je ne sais pas ce qui est passé par la tête de Marc après tout… qui suis-je pour le deviner ?

Peu importe la Madone qui lui a soufflé dans le creux de l’oreille, pourvu qu’elle soit douce, et elle le fut.

Nous sommes en Août, paressons, étalons-nous sur Chic and Geek, comme sur une jolie serviette de plage monogrammée.

Prenons le temps de savourer les Choses de la Vie…

Je vous propose de regarder la vidéo du défilé, vous quitte avec ces Belles de Jour…

Et je reviens une autre fois, pour vous parler de la campagne presse Louis Vuitton hiver 2010, images à l’appui.

Ce qui devait être une introduction est finalement assez consistant pour aujourd’hui.

La suite en cliquant sur la campagne ou ICI.

Anne

14 réflexions sur “Marc, mon Amour

  1. mmm j’adhère totalement, avec laetitia casta qui sublime tout ça, c’est parfait. Comme tu dis, montrer une cheville au lieu d’une cuisse (pas la mienne par contre, j’ai des poteaux!) c’est tellement plus joli et mystérieux :)

  2. pascale dit :

    Eh bien je vois que je suis tombée pile poil sur le bon blog. je cherchais la ganterie Fabre et ne me promenant je me laisse emportée par la collection Marc Jacobs. Vite j’appelle ma couturière et je rêve de ressembler à cette femme… J’ai du chemin à faire en long , en large…et en âge aussi. comment faire … autrement que me délecter en regardant votre site. merci pour votre esprit gai et charmant.

  3. Dori dit :

    Merci pour la balade, Lady A. Des vidéos, je ne retiendrai que la musique qui illustre parfaitement la collection et s’accorde magnifiquement avec ton billet doux.

    jupe n°11 ; )

  4. @ Alexia : C’est vrai que Laetitia est belle… Je suis certaine que Marc saurait mettre en valeur ce qu’il y a de plus joli et sexy, que tu ne soupçonnes même pas en toi ;) Le terme de « poteaux » est décidément dans notre vocabulaire à toutes pour décrire nos jambes il semble !

    @ Pascale : Bienvenue !!! Et merci d’avoir laissé ce commentaire si gentil.
    C’est tellement agréable d’avoir de nouvelles lectrices et que vous participiez au contenu aussi avec vos impressions, je suis ravie.

    @ Dori : Ah oui, la musique fait très bande originale de film MGM ! Merci pour tes douceurs. La N°11 : comment fait-il pour que le tissu bouge ainsi ? c’est magique. Je l’aurai un jour, je l’aurai… cette jupe (probable que je marche dessus si on considère la taille du mannequin).
    On va s’inspirer et trouver dans les friperies ou les greniers familiaux de quoi bricoler une allure dans cet esprit.

    Bisous
    Anne

  5. So 50’s et tellement chic ! j’adhère complètement aux couleurs aussi … ces teintes sourdes, rétro qui confère à l’ensemble un charme discret et une grande cohérence … ce que c’est joli ces manteaux juste attaché sous le cou avec un seul bouton ! et l’ensemble écru petit pull/robe/gants, trop chouette ! bises .

  6. @ Dahoé : tu as raison sur les couleurs, on retrouve ça dans la campagne (article d’aujourd’hui en ligne : la suite !)
    Et je craque sur les mêmes détails que toi…
    Que n’ai-je parlé des gants ??? Sublimes les gants, plus encore que les chaussures probablement.

    Bisous
    Anne

  7. Je craque sur la nouvelle collection!! La robe rose tue!!! Je suis aussi une graaande fan de Laetitia Casta!!! Elle est la femme parfaite avec son corps magnifique et son visage tellement beau!

  8. MrsB dit :

    L’air du temps est à la nostalgie avec toutes ces robes et jupes corolles coupées dans le biais. J’y retrouve les 50’s et également l’élégance des 70’s. Même si la longueur et les gants sont très 50’s, la jupe en cuir blanc cassé le haut en dentelle et les souliers à noeud m’évoquent une Faye Dunaway dans Thomas Crown.
    C’est souple, féminin, tendre, nostalgique d’un temps où tout était à construire.
    Ces vêtements sont beaux, j’aime moins l’idée qu’ils me soufflent.

    Les souliers à noeuds plats vont être sur un grand nombre de pieds cet automne. J’en ai vu beaucoup à Venise j’imagine que ce sera pareil en France.
    Par contre je me demande si les modèles très hauts présentés ici seront confortables, on a l’impression que le pied glisse vers l’avant. Non ? De toute façon je n’ai pas les moyens de m’offrir de tels escarpins, donc pour rêver on s’en fiche que ce soit facile de marcher avec. ;)

  9. @ Serge : elle dégage une sensualité et une innocence à la fois qui me fascinent. Une des plus jolies plantes de ce défilé, c’est certain !

    @ Mrs B : Quel plaisir de vous retrouver Ma Dame et vos fines analyses ;)
    Je suis assez d’accord avec vous pour abandonner les 12 cm de talon et les bouts pointus de ces chaussures (que nous garderons en rêves) et adopter dans la vie réelle des tango rouge cerise de Repetto (qui d’ailleurs se marieront à merveille avec ces jupes que nous aimons toutes les deux…).
    De retour de Venise donc ? Quelle chance !

    Bisous
    Anne

  10. MrsB dit :

    @ Anne, oui de retour de voyage. Un rien nostalgique de l’été qui a fuit très vite, le sauvage.

  11. kelisiam dit :

    salut c’est encor moi, cette fois c’est sur la mode alorc’est pour moi c’est pour savoir parce que quan je serai grande ente 16 17 ans la j’ai 12 ans jaimerai devenire mannequin de défilé et je voudrai savoir quelle demarche faut-il fair ?? tu pourrai me repondre bientot merci !!

  12. Ce défilé est une pure merveille, et d’entrée m’a fait penser à notre chère Grace Kelly, féminime, sensuelle, aérienne et PAN voilà que tu la cite, et moi pendant ce tant là j’écris un article sur ces vêtements sortant du droit d’Alice au Pays des Merveilles …. et pour faire un break je viens te lire, et c’est un ravissant des yeux !! MERCI

  13. Ping : Marc Jacobs – Louis Vuitton : Black Swan Song | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s